En savoir +

En savoir +

Qu’est-ce que la spécialité basket-ball ? Comment s’organise-t-elle au STAPS de Montpellier ? Que vas-tu apprendre ? Lis ce qui suit pour en savoir un peu plus à ce sujet …

La spécialité sportive nécessite une pratique régulière. Voilà pourquoi, en plus de ton investissement en club, le STAPS de Montpellier a décidé d’accorder un volume horaire important à la fois pour la pratique du basket-ball (TP), mais aussi pour la théorie de cette activité (TD). Plus de 300 heures sont en effet consacrées à ces deux choses. Nous pouvons ainsi mettre en relation ce qu’il se passe sur le terrain de basket (situations d’apprentissage, ateliers, échauffements ludiques, matchs à thème, tournois, etc.), avec les cours en salle de TD (construction de situations pédagogiques, analyse de l’activité des joueurs, utilisation de la vidéo, travail en groupe, etc.). Si nous avons donné ici quelques exemples, l’ensemble des contenus abordés te sera détaillé en tout début d’année. L’objectif est que tu sois capable, progressivement, de comprendre l’activité, de savoir comment le pratiquant apprend, et ce dans l’optique d’encadrer l’activité basket-ball auprès d’un public de sportifs ou d’élèves. C’est bien pour cela que tu auras la possibilité, à plusieurs moments de ton cursus de formation, de passer gratuitement plusieurs Brevets Fédéraux grâce à un partenariat mis en place avec la Ligue Régionale de basket-ball Languedoc Roussillon.

La spécialité danse est ouverte à tout les styles de danse (danse classique, contemporaine, jazz, danses de salon, etc…) et quelque soit son niveau de pratique ou le lieu de pratique en école de danse ou en conservatoire.

L’objectif de la spécialité est de connaître et maitriser son corps dans ses dimensions sensibles, expressives et techniques pour danser à son meilleur niveau, de conduire, partager et présenter des projets chorégraphique singuliers, seul ou en groupe  en s’appuyant sur une culture chorégraphique variées et de penser la danse à travers sa mention (management, entrainement sportif, activités physiques adaptées, éducation et motricité) en lien avec des connaissances scientifiques et des objectifs professionnels.

Pour cela le travail s’articule autour de trois pôles : danseur, chorégraphe et intervenant.

Durant les trois années de spécialité, nous sommes amenés à mener des projets avec des artistes, à aller voir des spectacles ou des expositions et à présenter nos travaux chorégraphiques.

En savoir +

En savoir +

La Spécialité « Sports Combinés » à l’UFR STAPS de Montpellier

… une spécialité particulièrement appropriée pour qui veut devenir professeur d’EPS

Spécificité de l’UFR STAPS de Montpellier, la spécialité « Sports Combinés » s’adresse à des étudiant(e)s qui :

=> s’engagent dans les études en STAPS pour devenir professeur d’EPS, avec un niveau scolaire suffisant pour envisager une poursuite des études à « Bac + 5 » (Master MEEF-EPS) ;

=> possèdent un bon « niveau sportif » dans une ou plusieurs activités physiques sportives ou artistiques (APSA) – lesquelles n’appartiennent pas forcément à la liste des sports combinés (*) – ou encore un haut niveau de performance dans une spécialité sportive.

La spécialité « Sports Combinés » regroupe ainsi, dès la première année de formation, des étudiant(e)s qui, sans avoir la même activité physique de prédilection, possèdent un bon niveau général de pratique physique sportive ou artistique et partagent le même projet professionnel en disposant des prérequis nécessaires pour le mener à bien. De telles conditions sont propices à l’instauration d’une puissante dynamique de groupe et de travail, particulièrement favorable à la réussite universitaire.

Cette spécialité combine 4 APSA (*) qui sont toutes inscrites au programme du Capeps. Elle propose ainsi une pratique polyvalente. Pour autant, cette polyvalence reste limitée et s’accompagne d’un réel niveau d’exigence dans les différentes APSA.

Les étudiant(e)s de la spécialité «Sports Combinés» suivent une formation de « théorie et pratique des APSA » comparable à celle des autres spécialités sportives. Le stage de 1ère année de Licence est donc effectué dans un club ou structure sportive au choix de l’étudiant(e) et, en conséquence, si tel est son souhait, dans sa discipline sportive de prédilection (qui peut être différente de celles pratiquées en « Sports Combinés »).
La spécialité « Sports Combinés » articule ainsi acquisition de connaissances théoriques et de compétences pratiques en sport dans le cadre d’un enseignement universitaire de tronc commun, et adaptation dès la 1ère année de Licence aux exigences du Capeps dans le cadre d’une orientation professionnelle partagée.

La spécialité « Sports Combinés » est encadrée par une équipe pédagogique réduite constituée de professeurs spécialistes des sports programmés et de l’enseignement en EPS, qui interviennent en Licence EM, en Master MEEF-EPS et qui assurent les cours de préparation au Capeps.

Pour toute demande d’information complémentaire : alain.soler@umontpellier.fr

(*) Badminton, Athlétisme, Danse et Course d’Orientation.

L’option musculation regroupe généralement des étudiants novices dans les disciplines de force. Une pratique antérieure en musculation est souhaitée, mais les seules capacités physiques ne garantissent en aucun cas la réussite dans cette option… En effet, un travail important doit être fourni dès la première année pour maitriser les déterminants physiologiques, anatomiques et biomécaniques pour la santé et la performance en musculation (et par la musculation).

La première année est axée sur la découverte des différentes disciplines de force que sont l’haltérophilie, la force athlétique et le culturisme sous différents points de vue (historique, réglementation, techniques, pédagogique).

En L2, le travail en TP sera axé sur la force athlétique au S3 et l’haltérophilie en S4.

En L3, les étudiants travaillent sur des mises en situation pédagogiques en lien avec leur filière d’enseignement (ES, EM, APA ou MS).

En théorie, nous abordons des éléments très variés (Echauffement spécifique, protocoles, planification, nutrition, renforcement des muscles posturaux …etc) tout au long des 3 années de licence.

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Force. Ce partenariat passe notamment par une Convention qui spécifie la possibilité de passer le diplôme d’initiateur Force Athlétique (BF 1) en L2 ES et le diplôme de moniteur Force Athlétique (BF 2) en L3 ES.

Pour plus d’informations sur la spécialité Fitness cliquer sur En savoir +

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Football ainsi que la ligue de football. Ce partenariat passe notamment par une convention qui spécifie la possibilité de passer les diplômes fédéraux: Certificat Fédéral de Football (CFF) niveau 1, le CFF niveau 2, le CFF niveau 3 et en partie celui de niveau 4 en vu de pouvoir présenter le Brevet de Moniteur de Football (BMF).

En savoir +

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Gymnastique et du Comité Régionale de Gymnastique. Des intervenants de la région et de la fédération participent étroitement à l’ensemble des cours tout au long du cursus de licence. Ce partenariat passe notamment par une convention qui spécifie la possibilité de passer le CQP (certificat de qualification professionnelle) ainsi que le diplôme fédéral de moniteur pour les Activités Gymniques Acrobatiques (comme GAF et GAM) mais également pour les Activités Gymniques d’Expression (comme la GRS).

En savoir +

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Handball et la Ligue Occitanie de handball. Une convention est en cours pour permettre aux étudiants STAPS de Montpellier ayant « validé » un parcours complet de la spécialité Handball d’obtenir par équivalence certains modules du titre à finalité professionnelle de niveau IV – Mention Entraineur territorial (en s’inscrivant à la formation complémentaire de la spécialité sportive L2 et L3). En Licence 1, formation « Table de marque » et possibilité aussi d’obtenir en Licence 2 le grade T3 (arbitre).

L’option judo-jujitsu Fighting est ouverte à l’ensemble des étudiants débutants, confirmés ou expert dans ces disciplines. Pour les débutants, une pratique antérieure en sport de combat de percussion et/ou de préhension est préférable (karate, boxe, lutte, jujitsu-brésilien, Taekwondo,…etc). Pour tous, une pratique en parallèle en club, au SUAPS et/ou au Pôle est indispensable pour améliorer ses compétences et connaissances dans les sports de combat.

Le travail en TP et en TD est mené de manière synergique autour des thématiques suivantes : Pédagogie (kumikata, mise en situation, Uchi-komi…), perfectionnement technique et tactique, Connaissance des formes de corps, préparation physique spécifique, etc.

En L1, un stage est organisé auprès de l’association sportive du collège des Escholiers de la Mosson auprès de collégiens ayant choisi l’activité judo.

Pour les débutants, des passages de grades sont prévus pour atteindre progressivement un niveau ceinture verte en fin de L2 pour les plus compétents.

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Natation. Ce partenariat passe notamment par une Convention qui spécifie la possibilité de passer les Brevets Fédéraux : BF1 et BF2 en L2 ES et BF3 et BF4 en L3 ES.

Les étudiants inscrits en « spécialité sportive rugby » peuvent obtenir des diplômes fédéraux de la FFR: Brevet fédéral Educateur (L1), Brevet fédéral Entraineur Jeune (L2), Brevet fédéral Entraineur sénior (L3, sous réserve d’un complément de formation de 4 jours avec le Comité territorial du Languedoc). Pour se présenter à la certification de ces brevets, les étudiants doivent respecter les conditions stipulées à l’annexe 1 de la convention.

La spécialité Voile prend de multiples formes à l’UFR-STAPS Montpellier…

Que tu sois un vrai « voileux » ou que tu aies déjà pratiqué (même si tu n’as pas une grande expérience) un des sports de glisse comme le kite, le windsurf, le wingfoil… alors tu as ta place au sein de cette spécialité sportive.

Un partenariat existe depuis près de trente ans avec le Yacht Club de La grande Motte où nous sommes accueillis et où nous utilisons le matériel qui nous est mis à disposition pour les cours pratique : Catamaran, Windsurf, Feva, Wingfoil, Paddle… En ce qui concerne la théorie (Analyse vidéos, météo, Analyse des forces en présence, Technique de navigation, connaissance des différents supports, pédagogie…) les cours ont lieu sur le campus de STAPS. Nous te proposerons des lieux de stage variés soit pour participer à l’organisation de régates comme l’ENGIE KITE TOUR, ou des régates de ligue en voile légère, soit pour participer à l’encadrement progressif de groupes de jeunes en apprentissage, en perfectionnement ou en entraînement sur différents types d’embarcations.

Un autre partenariat a été mis en place avec la Fédération Française de Voile afin de proposer à tous les étudiants qui le souhaitent d’obtenir des équivalences avec des diplômes permettant l’encadrement rémunéré de l’activité voile dans différentes structures, notamment dans les clubs.

Tu auras la possibilité d’obtenir dès la fin de la seconde année un diplôme permettant de travailler en tant que saisonnier et plus en poursuivant jusqu’à la fin de la troisième année, Les débouchés sur de vrais emplois sont nombreux. Plusieurs anciens étudiants implantés dans des clubs de la région pourront en attester.

Attention à la fin de la troisième année beaucoup d’étudiants ne souhaitent pas forcément s’insérer dans la vie active et avec leurs compétences acquises dans ce secteur de la voile continuent leurs études en 4ème et 5ème année pour se diriger vers d’autres perspectives de carrière.

En savoir +

La licence Entrainement Sportif (ES) de l’UFR STAPS de Montpellier est en partenariat étroit avec la Fédération Française de Triathlon ainsi que la ligue de Triathlon. Ce partenariat passe notamment par une convention qui spécifie la possibilité de passer les diplômes fédéraux : BF1 et BF2 et le diplôme d’arbitre régional. Un engagement dans la pratique est requis pour maîtriser les contenus et connaître au mieux le vécu du triathlète.

Le travail en TD et TP évolue de la 1ère à la 3ème année depuis la maîtrise de la construction des séances et de l’encadrement (avec des stages dans des clubs affiliés à la FFTri) vers une maîtrise scientifique plus poussée pour accéder à la programmation de cycles.